Confinement S02 E01 

Odoo CMS - une grande photo

Petits conseils par-ci par-là

Odoo image et bloc de texte

Bermuda Pirates, dès 7 ans, de 2 à 4 joueurs, 20 min, Foxmind Games


Voici Bermuda Pirates. Un jeu de société à partir de 7 ans.  Il ne faut pas être follement réveillé.e pour comprendre qu’on va directement plonger, au sens propre et figuré, dans des bateaux de pirates et, plus précisément dans le triangle des Bermudes.

Le principe est assez simple. On démarre chacun de notre île (un de coins du plateau) avec notre plateau qu’on pousse du bout du doigt. Jusqu’où ? Jusqu’au trésor puisque la partie se termine quand un joueur a sur son bateau un trésor de chacune des quatre couleurs.
Mais, puisqu’il y a un mais, entre votre île et le trésor il y a des tourbillons (des aimants) qu’il vous faudra éviter pour ne pas plonger la proue de votre bateau dans le tourbillon. Si c’est le cas, votre tour est terminé, votre embarcation repart à son île et c’est au joueur suivant de pousser son bateau. Mais avant de laisser votre adversaire tenter sa chance, vous pouvez utiliser une de vos balises pour marquer le tourbillon et l’éviter la prochaine fois. Attention, vous n’avez que trois balises.

Petit détail supplémentaire qui ajoute suspense et tactique. Une fois que vous avez récolté un trésor, deux choix s’offrent à vous : rentrer à l’île sécuriser votre trésor ou rentabiliser votre voyage et récolter un second trésor. Mais attention, si vous tombez sur un tourbillon avec un trésor à bord, celui-ci est propulsé hors de votre bateau et perdu. Et chance pour votre adversaire s’il tombe tout prêt de son île. Et il y a même une variante « experts » avec des points.


Bref, mémoire, chance, stop ou encore, dextérité, pas mal de bons éléments pour en faire un chouette jeu familial.
 


Odoo image et bloc de texte

Je t’aimerai toujours, Robert Munsch, Ilona Meyer, Camille Jourdy, Les éditions des Eléphants

 

J’ai ramené ce livre bleu à la maison, en pensant que c’était surtout à moi que j’allais faire plaisir. Il n’en fut rien. Nous avons été toutes les deux sous le charme de ce livre, de sa poésie, de ses illustrations. Depuis plus de deux semaines, nous le lisons chaque soir, et parfois même le matin. Il est parti avec elle, dans sa valise, impossible de le quitter. Comme s’il la rassurait.

L’histoire est assez simple. Une maman berce son nouveau-né en lui chantant la même berceuse chaque soir. Et l’enfant grandit, il a 2 ans, 9 ans, il est adolescent, et la nuit, quand son petit est vraiment endormi, elle le berce, en avant, en arrière, en avant, en arrière, toujours avec la même chanson. Et puis, la maman vieillit et vieillit. Et un soir, c’est le garçon qui le chantera la chanson, avant de la chanter à sa fille.

Pourquoi ce succès ? Pour tellement de raisons ! Parce que la langue est belle, douce. Parce que l’auteur joue à merveille avec la répétition. Dans les albums pour enfants, certaines répétitions sont lourdes et se sentent trop, déplaisent même aux petits. Mais celles qui sont réussies sont diablement efficaces ! C’est le cas ici.
Parce que le sujet est vaste et universel. On y parle de la vie, de l’amour, des questions des enfants, des moments pénibles et de la douceur d’autres moments, on y parle de toutes les contradictions de la vie de parents. On y parle du temps qui passe, de la transmission, de la place des siens, ses parents et ses enfants. Le tout avec une incroyable simplicité. Parce que cette chanson que la maman chante dans le livre peut devenir la nôtre et la vôtre. Parce qu’on y parle de ce que nous parents, nous transmettons à nos enfants de nos propres parents. Dans la chambre de mes petits, « Une chanson douce » retentit très souvent, avec une incroyable mélancolie, et un peu de frustration de la chanter moins bien que ma maman. C’est ce lien indéfectible que cet album met si bien en scène. A la plume du livre original Robert Munsch, à celle de la très belle traduction, Ilona Meyer.

Et puis, pour les dessins. Oh ces dessins ! Ils sont l’œuvre de Camille Jourdy. Vous vous apprêtez à me dire « qui » ? Et puis, vous vous rappelez. Camille Jourdy, c’est à elle qu’on doit Les Vermeilles, c’est à elle qu’on doit l’univers de la Grande Famille chez Moulin Roty. Sur une page, une chambre d’enfant, la suivante, un intérieur de maison, puis une chambre d’un enfant qui a un peu grandi, puis une rue, puis encore cette chambre qui change un peu, comme l’enfant.

La construction des pages est intelligente, l’évolution est indéniable, mais on cherche dans la chambre les preuves, celles qui rappellent que cet enfant a été un nouveau-né. On le voit le doudou, qui s’éloigne de plus en plus du lit, mais qui sera évidemment là dans la chambre de sa fille. Les intérieurs sont beaux. J’aimerais que Camille Jourdy crée des papiers peints pour chez moi, pour chez Woodee. On se plonge dans ces pièces, on y est, comme une souris avec ce duo mère-fils. Ces corps qui disent beaucoup, qui changent, les tenues aussi. La puissance du dessin est incontestable. Et mon petit bonheur à moi, vendeuse de jouets, c’est de retrouver ceux qui occupent les étagères de ma boutique dans ces pages.

Et puis pour la petite histoire, ce livre est une traduction d’un best-seller aux Etats-Unis, Love You Forever, publié en 1986, mon année de naissance. Il y a des signes qui ne trompent pas. Ce livre était fait pour moi. Il risque de ne pas quitter de sitôt les étagères de notre bibliothèque et celle de Woodee.

20/08/2020

Membres Odoo  

Calendrier magnétique

L'arbre au fil des saisons, Moulin Roty

  Notre incontournable du matin pour le moment, utile tant pour Mademoiselle Woodee que pour nous. Quel jour sommes-nous ? Le quantieme ? Quel temps dehors ? Qu'a-t-on vu lors de notre balade ?

La semaine dernière, quand personne n'a su dire quel jour on était et encore moins quelle date on a réalisé qu'il fallait une petite aide. On a pris le Moulin Roty plus axé sur les saisons mais on aime aussi beaucoup le Au fil du temps de Lilliputiens.


Calendrier Moulin Roty, 29.95€

Au fil du temps Lilliputiens, 50€

Membres Odoo   

 Jeu de société TTMC ? 

Tout est drôle dans ce jeu. A commencer par les cartes qui déterminent quelle équipe commence la partie. Ici, ce sera par exemple, l’équipe aux plus petites oreilles.
Comment cela fonctionne ? On joue de 2 à 16 joueurs, ce qui est déjà pas mal.
On va répondre à des questions en s’auto-évaluant sur des thèmes donnés.
Sur le plateau, plusieurs types de cases : des cartes à catégorie. On prend la carte correspondante à la case sur laquelle est l’équipe adverse et on lui propose
le thème. Par exemple, tu te mets combien en … « chansons hommages »,
en « légumes », etc. L’équipe s’auto-évalue en se donnant une note de 1 à 10.
Plus on monte dans la note, plus l’équipe s e considère comme expert,
plus la question sera complexe et plus on marquera de points en cas de bonne réponse. On a aussi des cases Challenge, des cartes C’est superbe et Ça ne va pas du tout avec des défis un peu particuliers.

Bref, c’est très drôle. Ça se situe entre Trivial Pursuit et Burger Quiz. Et il existe une extension Belgique.Tu te mets combien, de 2 à 16 joueurs, à partir de 14 ans.

Odoo image et bloc de texte

Beaux livres

 

Beauté, talent, génie, humour, savoir, curiosité, surprise, apprendre, comprendre...
Il m’en vient des mots à l’esprit pour vous parler de ces deux trésors.

Tout est dans leur titre. À gauche, on observe la même scène/chose de dedans et de dehors, à droite, ce sont des avant-après de génie.

On voyage dans tous les sens, géographie, biologie, cuisine, contes, vie quotidienne. Convient pour tellement d’âges différents.


Anne-Margot Ramstein & Matthias Aregui chez Albin Michel Jeunesse.

Le Noël de Marguerite, à lire peu importe la saison !


Non, non, je n'ai pas un problème d'agenda ou de calendrier. Noël est loin déjà, je le sais. Les sapins sont presque rangés, sur les trottoirs, replantés, jetés, etc. Les décorations dans un boite, les fèves et les couronnes, ont déjà, elles aussi perdu leur heure de gloire. Mais ce livre, détrompez-vous, n'est pas une simple histoire de Noël.

Marguerite a un âge certain. Elle a eu une belle vie bien remplie. Elle a perdu peu à peu quelques compagnons de route, quelques amies. Elle les a vu se blesser, vieillir et tout ce qui va avec les années qui passent.

Marguerite se rend bien compte qu'elle prend aussi cette route. Alors, elle fait très attention, elle ne sort plus, elle se fait livrer ses repas, des gens viennent chez elle pour la coiffer, etc. Elle marche prudemment, elle met bien ses pantoufles, elle ne reçoit plus pour Noël, elle ne retire même plus sa couronne de Noël. Elle allume juste les lumières quand arrive décembre.

Marguerite vit dans une bulle, dans un cocon, dans l'ouate... jusqu'à un certain Noël où la voiture d'une famille tombe en panne devant chez elle. Ils sonnent à la porte...

Je vous laisse découvrir la suite, surtout que ce livre a cette subtilité de distiller les informations. Tout n'est pas dit, à chacun de deviner ou imaginer ce qu'il veut. Une chose est sûre, ce Noël va réveiller Marguerite. La vie vaut la peine d'être vécue, à quoi bon vivre seul et confiné ?

Je l'aime bien ce livre dans cette semaine du Blue Monday, dans ces 30 jours sans râler. Et surtout je l'aime parce qu'il m'a été conseillé par une super chouette libraire du centre-ville Ariane de Tulitu.

Le Noël de Marguerite, India Desjardins, Pascal Blanchet, Les Editions de la Pastèque

 


Odoo image et bloc de texte

Le jeu du mercredi après-midi - Les acrobates

Quand je choisis ou quand je conseille un jeu, j'aime penser à la réalité de la vie. Non, chaque enfant n'est pas le calme incarné, la patience et la douceur. Non un enfant n'est pas toujours prêt à respecter la règle pensée par l'adulte, pas toujours prêt à attendre son tour. Là où nous voyons une idée, l'enfant peut en imaginer plusieurs.

C'est pour cela que j'aime les jeux "couteau suisse" ou "multitâches". Et quand en plus, ils sont beaux, que demander de plus. Voilà une longue intro pour vous présenter un simple jeu d'équilibre me direz-vous. Bien sûr, vous pouvez jouer à faire la plus haute pyramide humaine sans ne rien faire tomber.

Mais ces petits acrobates peuvent devenir bien plus. On peut inventer des histoires de cirque, de sport. On peut leur imaginer des qualités et des défauts, une vie, une famille. Ils peuvent devenir un boysband aussi, pourquoi pas, ou une classe de l'école du cirque en semaine à la ferme.

Et puis, on peut aussi leur raconter nos secrets ou nos cauchemars avant de s'endormir.

Et ils peuvent tout simplement trôner sur une belle étagère vu comme ils sont jolis.

Vilac, dès 3 ans.

Crédit Photo : Amandine Maziers (mes clients aiment aussi contourner les règles)

 

Membres Odoo Rendez-vous sur Instagram ou Facebook pour découvrir toutes nos photos.

Le livre du jour #1  
Le Livre de l'été de Berner, La Joie de Lire


Un classique des classiques, idéal en cette journée ensoleillée, parfait dès 2 ans.

Le Livre de l'été, comme celui de l'hiver, du printemps, etc... propose de grandes scènes sur des double-pages avec des centaines de détails à observer, des dizaines de personnages à découvrir, des tas d'histoires à raconter.

On parcourt la ville, la campagne, la gare, la maison, le parc. On passe du grand soleil à l'orage et à la pluie. Plusieurs personnages de page en page. On y voit quoi nous ? Une petite fille qui fait pipi, un merle qui vole des cerises, une bonne sœur qui aime chiner, un pingouin curieux, des batailles de sable ou encore un joli arc-en-ciel...

Vous l'aurez compris, on aime ces petits bijoux d'observation, de créativité, on invente, on raconte, on voit chaque fois une nouveauté. On aime imaginer les enfants qui disent : il y a lui qui fait ça, et lui qui va là, etc... A avoir dans toute bonne bibliothèque !

Nommés pour le Woo'sar du meilleur second rôle dans la photo du livre du jour : les lunettes de soleil de chez Egmont Toys, le pistolet à eau de chez Spiegelburg et le canard à pêcher de chez Scratch Europe.


Coline


Posté le 07/07/2017